Huiles essentielles de qualité ?

Qu'est ce qu'une huile essentielle de qualité ?
Comment les reconnaitre ? 

La qualité d’une huile essentielle dépend :
1/  De la nature du sol, l’altitude, l’ensoleillement, le climat...
2/  Elle dépend de la méthode de culture : biologique, biodynamique, conventionnelle, si c’est une plante sauvage, de son environnement qui doit être non pollué et favorable.
3/  Elle dépend de la méthode de récolte et du choix de la période de récolte.
4/  De la méthode de distillation et de la façon dont elle est menée : à la vapeur d'eau, lente, complète et à basse pression...
 Pas de coloration, pas de déterpènation, pas de peroxydation, pas de reconstitution ; pas de dilution, addition de composants synthétiques ou coupage avec des huiles grasses ou de l'alcool.
5/  Elle dépend de son mode de stockage, du choix du flacon, de l'emballage.
Du savoir-faire et l’attention que porte chaque acteur de la chaîne pour obtenir une très belle huile essentielle.
Ces huiles essentielles doivent être chémotypées, 100% pures et naturelles, 100% intégrales, de qualité supérieure, olfactive et vibratoire.

Les Huiles essentielles de qualité doivent être Chémotypées.
Qu’est ce que le chémotype ? 
Le chémotype (abréviation CT) permet de définir avec précision la composition biochimique de l’huile essentielle, qui détermine sa fonction, son activité et sa toxicité, bref son principe actif et donc son domaine d’activité, son emploie, sa spécificité.
Le chémotype ou race chimique mis en évidence par Pierre Franchomme permet de définir biochimiquement une huile essentielle et donc ses applications.
Il a découvert qu'une plante botaniquement définie, pouvait avoir différentes compositions biochimiques ou chémotypes.
Exemple: le Thym avec le thymol comme chémotype ou le Thym avec le linalol, identique botaniquement et pourtant différents au niveau moléculaire ou encore le Citron au chémotype limonène, le limonène étant la molécule "active" du Citron.
Pour autant cela ne veut pas dire que le Thym à linalol est une plante qui contient forcément beaucoup de linalol, mais que la spécificité de ce Thym est d'en contenir, contrairement à un autre.
Le chémotype de l’huile essentielle est obtenue par deux analyses : 
- La chromatographie en phase gazeuse et la spectrométrie de masse.  

Les Huiles essentielles doivent être 100% pures et naturelles100% intégrales.
C'est à dire distillées à la vapeur d'eau à basse pression, sans n'avoir subi aucune intervention: Pas de coloration, pas de déterpènation, pas de peroxydation, pas de reconstitution, pas de dénaturation.
Les Huiles essentielles doivent être de préférence Bio.

Les huiles concentrent tout ce qui est contenu dans la plante, l'absence de produits chimiques issus par exemple de sa mise en culture: pesticides, engrais, traitements phytosanitaires est souhaitable (La certification bio bien que très fortement recommandable, n'est toutefois pas synonyme d’huile essentielle de qualité).
Pour infos: les plantes récoltées à l'état naturel ne sont que très rarement bio.

 Comment reconnaitre une Huile essentielle de qualité et déjouer les pièges ?
-  Elle doit être chémotypée.
-  Elle doit être 100% pure et naturelle, 100% intégrale, si possible bio.
-  Elle doit être emballée dans un flacon ne laissant pas passer la lumière, un flacon de couleur bleue est le plus adapté pour cela, si le flacon est de couleur marron, il faut alors impérativement un suremballage protecteur et dans ce cas, il faut impérativement le replacer dans sa boite après chaque usage, sous peine de détériorer l’huile essentielle et de la rendre très toxique.
-  Elle ne doit pas avoir subi la moindre intervention: dénaturation par dilution, addition de composants synthétiques, coupage avec des huiles grasses ou de l'alcool ou encore coloration, déterpènation,  peroxydation,  reconstitution.
-  La partie utilisée pour la distillation doit être connue (exemple: écorce, résine, aiguilles, feuilles, racine etc...).
-  La provenance de la plante doit être connue.
-  Le nom Latin doit figurer sur l'emballage, à côté du nom commun français, les deux doivent être cohérents afin d'identifier clairement la plante sur le plan botanique.
- La concentration en principes actifs doit être la plus élevée possible, en tout cas suffisamment pour espérer un effet positif et cela n’est possible qu’à certaines conditions :
a/ La plante a été cultivée dans les meilleures conditions (sol, climat, altitude, etc…)
b/ La plante a été récoltée au meilleur moment (saisonnalité, climat lors de la récolte)
c/ La distillation a été bien menée.
Un exemple : pour espérer des effets positifs de la célèbre huile essentielle d’Immortelle (Helichryse italienne) sa teneur en « italidione » doit être supérieure ou égale à 5% et sa teneur en « acétate de néryle » doit atteindre ou dépasser les 20% (pour information les fournisseurs d’Agayon garantissent des taux très voisins de 7,54% pour l’italidione et 35% pour l’acétate de néryle).
Un échec avec une He est trop souvent imputable à une trop faible teneur en principes actifs de celle ci.

* Nous attirons votre attention sur le fait que pour certaines huiles essentielles, il existe plusieurs types de fractions, c’est à dire de qualités, obtenues à partir d'un temps de distillation progressif.
Exemple, l’huile essentielle d’Ylang-Ylang:
Pour cette huile essentielle, il existe 6 qualités, l’Extra super, Extra, Fraction I, Fraction II et Fraction III et le total de ces 5 fractions qui se nomme la "complète".
Dans les 2 premières heures de distillation, on a la qualité maximale nommée Extra super (c’est celle-ci qui est vendue par Agayon).
Les 2 à 3 heures suivantes, on obtient la fraction I, puis la II et pour finir la III dite "de queue".
La distillation de l'Ylang-Ylang a généralement une durée de 20 à 24h.
Attention donc, il faut savoir laquelle on achète, cela explique souvent la différence de prix de l’une à l’autre, une huile essentielle d’Ylang-Ylang sans autre explication, est forcément un bas de gamme, de même celle appelée "complète", est en fait, malgré son nom séduisant, très loin d’être la meilleure.

Les huiles essentielles utilisées dans le cadre de l’aromathérapie scientifique et médicale répondent à ces critères de qualité stricts qu’il s’agit impérativement de connaître et surtout de respecter.
Les huiles essentielles 100 % Pures, 100% Naturelles, 100% Complètes (appelées aussi intégrales), Chémotypées, certifiées Biologiques, avec une concentration optimale en principes actifs (qualité scientifique & médicale) et de plus emballées de façon optimale sont rares et leur prix est en conséquence plus élevé.


à découvrir dans cette rubrique :


Article(s)

  • Votre panier