Comment être sûr d'acheter une huile essentielle de qualité, simplement en regardant le flacon et l’étiquette, en lisant les mentions fournies ou non ?

Une check list en 9 points. Très simple à vérifier.
Pour acheter plus malin.

 

1/ Tout d’abord si l’huile essentielle est vendue sans suremballage (boite), le flacon doit être en verre de couleur bleu, seule couleur qui garantisse la préservation du produit de la lumière.
Si le flacon se trouve dans une boite, la couleur du flacon n’a plus d’importance mais il doit être impérativement replacé dans son emballage après chaque utilisation.
Une huile qui n’a pas été préservée de la lumière devient hautement toxique et cancérigène, l’utiliser c’est prendre un risque important et inutile.

2/ Il doit être indiqué le nom commun français.

3/ Il doit être indiqué le nom latin, la race botanique doit être parfaitement identifiée.
Par exemple la dénomination française "Lavande fine" regroupe plusieurs espéces de "Lavande", qui bien que proches n'ont pas les mêmes qualités chimiques et donc qui ne sont pas au même prix; autre cas, la Verveine citronnée , appellation qui regroupe elle, des plantes totalement différentes botaniquement.

4/ Il doit être indiqué la partie distillée (exemple : feuilles, écorce, semences etc…).
En effet, prenons comme exemple le Pin maritime, suivant la partie de l’arbre choisie : l'écorce, les aiguilles ou la résine, il ne donnera pas des huiles essentielles de même composition et donc pas du tout les mêmes indications et propriétés, pourtant il s'agit toujours d'huile essentielle de Pin maritime; le prix également sera très différent à cause du rendement loin d’être le même suivant la partie utilisée, l’huile essentielle issue de la distillation de la résine, appelée Térébenthine sera bon marché, alors que le prix de l’huile essentielle obtenue à partir de l’écorce sera sensiblement plus élevé. Il va de soi que l‘arôme sera évidemment également différent.

5/ Le chémotype sera impérativement donné, exemple : linalol, verbenone, 1,8 cinéole etc…
La présence du chémotype est un gage de sérieux donné par le fabricant, qui vous garantit la présence dans le flacon que vous achetez, des molécules recherchées, permettant une utilisation rationnelle, c'est à dire d'éviter les échecs et surtout les accidents.
En effet, deux plantes peuvent être identiques botaniquement et différentes lorsque l’on analyse leur composition, cela en fonction de la nature du sol et du climat, c’est la notion de race chimique.
Par exemple, l'huile essentielle de Thym peut être à "thymol" et ne pourra pas être employée pure sur la peau sous peine de graves brûlures ou elle peut être à "linalol" et dans ce cas ne pas avoir cette restriction d'usage.

6/ La contenance du flacon doit être connue exemple 2, 5 ou 10 ml etc…
Certaines marques n’utilisent qu’une seule taille de flacon pour plusieurs contenances, il faut donc vérifier le volume vendu.
Sur internet cette indication pourtant élémentaire et obligatoire n’est pas toujours indiquée.

7/ La provenance de la plante doit être fournie.
C’est également un gage de sérieux, cela permet d’éviter des provenances « douteuses ».

8/ Elle doit être garantie pure et naturelle.
C’est à dire distillée à la vapeur d'eau, sans solvant, ni intervention d’aucune sorte (100% intégrale).

9/ Enfin le mieux est de choisir quand c’est possible une huile essentielle bio à cause du mode de culture respectueux de la nature et des hommes.
Le prix ne sera pas le même, la culture en bio demandant beaucoup plus de travail, mais ça en vaut la peine.
* Attention toutefois, une huile essentielle bio n’est pas en soi un gage de qualité, loin s’en faut (elle ne garantie en effet pas par exemple une distillation réussie) ce n’est donc pas la mention forcément la plus utile bien que hautement recommandable.

Si tous ces points ne sont pas réunis, quelque soit l’endroit ou vous achetez vos huiles essentielles : pharmacie, salon bien être, magasin bio, internet ou autre, il ne faut pas acheter !
C’est que la qualité n’est pas là !
Vous allez au devant de désillusions ou pire de réactions de type allergie, le monde des huiles essentielles est un monde fascinant mais complexe, pas besoin de se compliquer encore plus la tache en achetant des produits qui n’offrent pas toutes les garanties que l’on est en droit d’attendre.
La santé n’a pas de prix ou plutôt si, elle en a un et il n’est jamais le moins élevé, si l’on vous propose une huile essentielle bien en dessous du prix du marché : fuyez !


Article(s)

  • Votre panier