Se soigner avec les huiles essentielles

Posted By: Philippe Lomprez On: Comment: 0 Hit: 39

Utiliser les huiles essentielles: usage et précautions

En préambule:
Si l’on veut se soigner avec les Huiles essentielles parce qu’on a la flemme d’aller chez le docteur, c’est la pire des raisons de choisir ce moyen et la meilleure façon d’aller au devant d’échecs ou pire d’accidents.
Choisir l’aromathérapie comme mode de soins est une démarche intellectuelle et pas une forme de procrastination ou une mode.
Rappelons 3 dates de références, naissance de l’aromathérapie moderne en 1920 (Mr René-Maurice Gattefossé), utilisation sur le terrain en situation de guerre par le Dr valnet en 1964 et enfin, et non des moindres, parfaite compréhension du mode d’action des huiles et mise en évidence de l’importance du chémotype (ou race chimique de l’espèce) par Mr Pierre Franchomme.

Les huiles essentielles sont très efficaces, mais à condition de connaître et respecter certains principes de base.
- Pour commencer et c’est trop souvent négliger, il faut acheter des huiles essentielles de qualité scientifique et si possible bio, l’achat en pharmacie ou en magasins bio n’est pas une garantie suffisante; à qualité médiocre, résultat médiocre*.
Il vaut mieux savoir décrypter les étiquettes*.
- Connaître la façon de les employer.
L’on entend trop souvent des choses comme : j’ai acheté telle huile essentielle, j’en est mis dans mon bain parce qu’elle sentait bon ou je me suis massé le thorax avec telle huile essentielle, on m’a dit qu’elle était désinfectante ou encore j’ai diffusé telle huile essentielle dans ma chambre pendant 2 heures, pour assainir l’atmosphère.
Cela fait peur ! On ne peut pas butiner, glaner des informations comme une chasse au papillon, les huiles essentielles c’est sérieux, il faut l’être aussi. Au passage, l’internet n’est pas une panacée, pour ce qui est de l’information, tout le monde s’exprime, anonymement et au final seul les « savants » parviennent à faire le tri du vrai et du faux.
- Connaitre les dosages.
- Connaître leurs limites.

Il paraît également utile de rappeler qu’avant d’utiliser ces huiles essentielles, comme tout autre remède d’ailleurs, un diagnostique fiable est nécessaire, les huiles essentielles ne sont pas des « remèdes de grand mère », mais bel et bien des principes actifs puissants qui nécessitent des connaissances minimales.
Il ne viendrait pas à l’idée de choisir un médicaments parce que la boite est jolie, parce qu’il sent bon ou que le nom est évocateur, il en va de même en aromathérapie.

Comment utiliser les Huiles Essentielles ?

Conseils généraux:
Il existe plusieurs façons d’utiliser les Huiles essentielles :
1/ Certaines huiles essentielles peuvent se respirer :
Tout simplement pendant 2 à 3 minutes, une à plusieurs fois par jour selon les besoins l’huiles choisie.
Par exemple, respirer directement au flacon ou un mouchoir avec quelques gouttes d'huile essentielle dessus, exemple l’HE de Camomille noble en cas de stress, l’Orange douce ou la Lavande pour apaiser.
L’on peut également la diffuser à l’aide d’un diffuseur d’huile essentielle à froid ou à chaleur douce, exemple l’HE d’Eucalyptus radié, d’Encens, de Verveine citronnée.
Attention de choisir le diffuseur adapté, sa puissance doit être fonction du volume de la pièce « à traiter ».
Ne jamais diffuser plus de 35 minutes dans une pièce.
Attention par exemple de ne pas s’endormir dans la chambre porte fermée avec le diffuseur en fonction.
2/ Certaines huiles essentielles peuvent s'employer en massage:
- Hors pathologie aigue, en diluant 3 à 15 gouttes pour une cuillère à soupe (15 ml) d’huile de massage "neutre" type Noisette ou en choisissant une huile végétale qui agira en synergie avec l'huile essentielle; soit une concentration de 1 à 5%.
- Lors d'affections déclarées, la concentration passe à 10 voir 15%
- Lors d'affections aigues elles peuvent s’employer pures ou faiblement diluées (concentration 20 à 30%) sur une zone restreinte, l'avant bras, la plante des pieds par exemple, ou la partie du corps concernée.
- En soin cosmétique du visage, la concentration usuelle ne dépasse pas 0,5 à 1%.
Certaines peuvent s’employer pure sur une zone restreinte, exemple HE de Lavande aspic sur une piqure d’insecte ou une brûlure, de Tea tree sur une blessure.
3/ S’employer dans le bain (vérifier la compatibilité avant de choisir ce moyen)
En diluant 10 à 15 gouttes d’huile essentielle pour un bain (environ 200 litres d’eau) dans un solvant appropriée type bain moussant neutre ou solvant du commerce.
Exemple l’He d’ Ylang-ylang, de Lavande fine
4/ D'autres encore, pures sur un trajet veineux (vérifier la compatibilité avant de choisir ce moyen), le plus communément la face interne des poignets ou directement sur la zone intéressée (quelques gouttes, à répéter).
5/ En interne, par voie orale, vaginale ou rectale :
Ces modes d'administration nécessitent des précautions tant sur le choix de l'huile essentielle que sur son dosage, le mieux est de très bien se renseigner (lire des ouvrages sérieux, consulter un thérapeute) et dans le doute de s'abstenir.

Pour compléter, l'on peut également donner à titre indicatif les dosages suivants:
- Pour un masque à l'argile, aux algues etc... : 3 à 5 gouttes mélangées à la pate.
- Pour un sauna facial: 5 à 7 gouttes pour 500 ml d'eau chaude.
- Pour une compresse qu'elle soit chaude ou froide: 5 à 12 gouttes pour 500 ml d'eau, la plus pure possible (bouillie par ex), pour le visage choisir une concentration peu élevée.
- Pour vaporiser sur le corps: 4 à 12 gouttes dans 50 ml de support.
- Pour vaporiser en parfum d'ambiance: 20 gouttes pour 50 ml d'alcool de fruit ou autre (40° mini).
- Par voie orale: les aromathérapeutes parlent d'1 goutte d'HE pour 25kg de poids corporel, par prise, 3 à 4 fois par jour, mais le dosage est variable selon la toxicité de l'huile essentielle. Il n'est pas souhaitable de privilégier cette voie, elle est d'ailleurs interdite dans de nombreux pays (GB, D).

Les précautions d’emploi:
Les huiles essentielles sont des substances très actives dont l’utilisation réclame des connaissances:
1/ Ne pas laisser à la portée des enfants.
2/ Jamais de contact avec les yeux. En cas de projection accidentelle sur les yeux, rincer abondamment l’œil avec de l’huile végétale sur un coton ou autre tissu.
3/ Ne jamais utiliser d’huile essentielle pure dans le nez et dans les oreilles.
4/ Ne jamais verser de l’huile essentielle pure dans l’eau du bain, mais la diluer au préalable dans un bain moussant, du lait en poudre ou un solvant spécialisé du commerce, pour cet usage.
5/ Ne pas s’exposer au soleil, aux UV après l’application d’une huile essentielle contenant des furocoumarines (photo-sensibilisantes), par exemple zeste d’Orange douce, Bergamote, Mandarine, Citron, Pamplemousse, Angélique, Céleri ... qui augmentent fortement le risque de brûlures.
6/ Eviter si possible la voie interne, la prise des huiles essentielles par voie interne requiert une très bonne connaissance du sujet, mieux vaux peut-être avoir l’avis d’un professionnel de santé spécialisé en aromathérapie.
En cas d’ingestion accidentelle, ingérer de l’huile végétale, du charbon actif ou à défaut de l'argile et contacter un centre antipoison.
7/ Ne pas utiliser pendant la grossesse, ni pour les bébés (réservé aux professionnels) et attention aussi à l'utilisation des huiles essentielles chez les jeunes enfants (moins de 7 ans), le mieux est de réserver cet usage aux professionnels de santé. Les hydrolats peuvent représenter une alternative.
8/ Ne convient pas aux épileptiques.
9/ Ne jamais utiliser en parallèle de médicaments.
10/ Eviter l’usage d’huiles essentielles dermocaustiques (riches en phénols ou aldéhydes) dans une huile de massage, ou ne pas dépasser 1% pour un adulte car elles sont agressives pour la peau pouvant provoquer des brûlures, exemple: L’HE de Cannelle, de Sarriette, Thym à thymol (pas à linalol), de Girofle, d’Origan, d’Ail, d’Ajowan.
11/ Toujours vérifier que le mode d'utilisation sélectionné (diffusion, massage etc...) est compatible avec l'huile essentielle choisie. Attention danger !
* Attention, le mieux est de tester l’huile essentielle choisie avant utilisation, en appliquant 1 goutte sur la face intérieure des coudes, laisser reposer 15 à 20 minutes et assurez vous qu'aucune réaction cutanée n'apparaisse, surtout pour les peaux hypersensibles ou si le terrain est allergique.

Comments

Leave your comment